Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
PermaVitis
Sortez du rang !
Créer un milieu favorable à la présence des auxiliaires
Vign_ccfb78a6-f974-11df-ab89-f64e5581239f

La fragmentation des habitats et ses effets sur l’intégrité écologique des espaces naturels est aujourd’hui au cœur des préoccupations en terme de préservation de la biodiversité.

En effet, le réseau routier ou de chemin de fer, l’urbanisation ou la banalisation de l’espace liée à l’agriculture intensive forment autant de « verrous écologiques » limitant ou interdisant la circulation de la faune, et donc le mélange des gènes au sein de leur aire normale de répartition, au point de provoquer des régressions ou des disparitions d’espèces.

Ainsi, face au constat du morcellement des populations animales, apparaissent les concepts de corridors écologiques ou trames vertes.

Il s’agit maintenant de développer cette biodiversité en périphérie des parcelles afin de développer une large faune qui va contribuer à construire un équilibre naturel entre « Auxiliaires », « Prédateurs » et « Nuisibles ».

Favoriser la présence des espèces auxiliaires revient à mettre en place des milieux qui leur sont favorables, c’est-à-dire leur fournir un habitat qui leur garantit gîte et nourriture.

Dans le domaine de la viticulture, il s’agit de créer des écotones particuliers et variés, qui joueront chacun un rôle différent.

Ces écosystèmes sont :

  • les haies (mellifères, fruitières, de protection, favorables aux auxiliaires...)
  • les murs de pierres sèches et les tas de pierres (ou pierriers),
  • les talus,
  • les bandes herbeuses, les tournières et les passages,
  • les arbres isolés, les arbres morts et les tas de branches,
  • les arbres fruitiers et petits fruits dans les parcelles de vigne...

Documentation Trame Verte

 
Environnement - parcelles
 
Biodiversité - auxiliaires
PermaVitis© 2016 - Alain MALARD
Créer un site avec WebSelf